2.

Enfants et adolescents

 

 

Enfants :

Au cours de l'histoire, l'enfant a longtemps été considéré comme un adulte miniature inachevé. Aujourd'hui, l'enfant est considéré comme un sujet à part entière, avec des droits, dotés de capacités de compréhension et d'expression dès la naissance. 

L'enfant est un être en construction, passant par différentes étapes de développement, de la naissance à l'âge adulte. Cependant, il arrive parfois que ce chemin soit semé d'embuches. En effet, grandir ne va pas de soi. Le processus de développement d'un individu s'avère complexe et peut parfois rencontrer des blocages. 

De ce fait, la psychothérapie pour enfant peut être un lieu d’expression qui lui est propre, afin de pouvoir démêler et apaiser les petits et gros soucis. Cela concerne aussi bien les enfants d'âge préscolaire et scolaire, que les nourrissons ou les bébés. Dans ces cas-là, la prise en charge s'effectue très souvent dans le cadre de difficultés de sommeils, alimentaires, relationnels (voir prise en charge en périnatalité). 

Dans le cadre d'un suivi thérapeutique avec un enfant, ce dernier n'est généralement pas à l'origine de la demande de consultation. Cela provient de manière générale des parents ou d'un tiers, inquiet des difficultés rencontrées par l'enfant ou bien un changement dans son comportement. De ce fait, lors du premier rendez-vous, l'acceptation du suivi par l'enfant sera primordiale pour la suite. 

La première consultation se déroule en présence de l'enfant et de son ou ses parents. Cette première rencontre est primordiale et permet aux parents de mettre en mot la situation qui les amène à consulter, les attentes et de retracer l'histoire de l'enfant.

Par la suite, les consultations suivantes se dérouleront en deux temps : un temps consacré à l'enfant seul, puis un temps commun avec les parents. Ces derniers restent un interlocuteur privilégié, ayant une place à part entière dans l'accompagnement de leur enfant. La prise en charge sera effectuée en étroite collaboration avec les parents, l'enfant étant placé au centre de sa famille. Comme disait Winnicott, "un enfant seul n'existe pas".

La psychothérapie avec un enfant s'avère différente de celle de l'adulte. La parole de l'enfant est primordiale en psychothérapie. Cette parole a souvent besoin d'être accompagnée et soutenue par des médiations telles que le dessin, le jeu, l'hypnose pour enfant, les histoires... Ces outils permettent d'aider l'enfant à la mise en mot de son vécu, de ses émotions, tout en respectant son rythme et son individualité.

Selon la situation, différentes modalités de prise en charge pourront être proposées, telles qu'un suivi ponctuel ou régulier, une orientation vers d'autres professionnels (orthophonistes, psychomotricien, neuropédiatre...), un bilan cognitif et/ou psychoaffectif. 

Exemples de motifs de consultation (Liste non exhaustive) :

-  Peurs, angoisses

-  Troubles obsessionnels

-  Difficultés comportementales (agitation, colère, agressivité,

    opposition...)

-  Difficultés relationnelles et sociales (séparations difficiles, inhibition,

   communication, adaptation...)

-  Manifestations psychosomatiques (eczéma, énurésie, encoprésie, 

   refus alimentaire...)

-  Troubles du sommeil

-  Terreurs Nocturnes

-  Difficultés alimentaires

-  Trouble des Fonctions Cognitives

-  Difficultés scolaires (ennui, difficulté dans les apprentissages,

   échec scolaire...)

-  Des évènements de vie difficile amenant une souffrance (divorce, deuil, agression...)

 
 
 
 
Adolescents :

 

L'intérêt porté à la période de l'adolescence n'a jamais été aussi important qu'aujourd'hui. L’adolescence est une période de transformation aussi bien psychologique que physiologique. Parfois, un soutien psychologique, même bref, peut s’avérer nécessaire afin de les aider à travers cette période de changements. sur le plan biologique, les nombreux changements corporels peuvent déstabiliser le jeune lors la puberté, qui peut l'amener à rencontrer des difficultés à accepter ces changements brutaux. De ce fait, l'impact sur le plan psychique peut s'avérer considérable. 

L'adolescence peut se définir comme étant une période "d'adultisation" qui se caractérise par le paradoxe de s'individualiser, apprendre à se détacher de ses parents tout en maintenant un lien sécurisé, construit dans l'enfance.  Au cours de cette période, les adolescents sont à la recherche et construisent progressivement leur identité, fragilisée par ces nombreux paradoxes. Ils font face à de nombreux changements soudain qui peuvent venir déstabiliser leur équilibre : les goûts changent (vêtements, distractions, intérêts...), les relations avec les parents et les amis, la préoccupation plus importante pour leur physique...

Cette période d'instabilité peut conduire à des changements d'humeurs et de comportements. On parle dans le langage courant de "crise d'adolescence". Par ailleurs, il est important de pouvoir prendre en compte les manifestations pathologiques des jeunes, sans les banaliser sous ce terme. Il est important de pouvoir bien distinguer les manifestations s'apparentant à une pathologie, des aspects normaux de cette période particulière. 

L'adolescence est une période où certaines difficultés ou troubles peuvent faire leur apparition. Néanmoins, il est essentiel de savoir que de nombreux professionnels de l'adolescence font preuve d'une grande réserve quant à l'utilisation de catégories de diagnostiques : en effet, faire entrer un adolescent dans une catégorie pourrait figer les troubles dans une pathologie, plutôt que d'encourager l'évolution qui peut être envisagée par une prise en charge.

Dans le cadre d'un suivi psychothérapeutique avec un adolescent, la première consultation peut s'effectuer en présence ou non des parents, selon le ressenti de l'adolescent. Ce premier temps permet à l'adolescent et au parent de pouvoir évoquer les raisons de la démarche de consultation, ainsi que les attentes de chacun. Par la suite, les consultations se feront seulement en présence de l'adolescent seul. Les échanges sont soumis au secret professionnel. Cependant, les parents pourront, à leur demande, solliciter un rendez-vous à tout moment. 

Par ailleurs, la traversée de cette période peut s'avérer difficile pour les parents du jeune. De ce fait, un soutien parental peut être proposé lorsqu'une demande d'étayage psychologique est formulé. Il est essentiel que les parents puissent rester solides face à certaines manifestations comportementales de l'adolescent, afin que le jeune puisse traverser ce moment en ayant la sécurité affective de leurs parents, malgré l'agressivité manifestée à leur égard, qui n'est autre que l'expression de leur mal-être intérieur.

 

Exemples de motifs de consultation (Liste non exhaustive) :

-  Sentiment de tristesse

-  Peurs, angoisses,

-  Harcèlement scolaire

-  Troubles du sommeil

-  Conduites à risque

-  Consommation abusive de substances psychoactives

-  Troubles du comportement alimentaire

-  Fugues

-  Tentatives de suicide

-  Sentiment de Mal-être

-  Dépression

-  Evènements de vie difficile

Maison Paramédicale des Ebisoires 

16 Passage Paul Langevin

78370 

Plaisir 

Tel: 06.59.43.40.62

Lundi : 9h - 19h

Mardi :  9h - 19h

Mercredi :  9h - 19h

Jeudi : 13h - 19h

Vendredi : 9h - 19h 

​​

© 2023 by Maggie Louise. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icône
  • Google+ Icône sociale
  • LIENSOCIAL1